Les Yoles Rondes au patrimoine de l'UNESCO

La yole martiniquaise inscrite au patrimoine de l’Unesco ! 

17 décembre, 11 heures à la Martinique, la bonne nouvelle arrive ! La yole, bateau traditionnel, emblème de l’île aux fleurs, patrimoine culturel et héritage bien vivant est inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’UNESCO. Je vous invite à lire notre article sur la présentation des yoles rondes en Martinique en cliquant ici.

Une course poursuite 

Première étape, obligatoire pour cette reconnaissance mondiale, en 2017, l’inscription à l’inventaire national du patrimoine immatériel de France. Deux ans plus tard, la Yole est candidate pour son inscription auprès de l’Unesco. L’objectif est multiple : faire connaître le bateau, mais aussi ses traditions, mettre en exergue la Martinique, faire de la yole un atout touristique unique au monde. Sans omettre le prestige lié à cette reconnaissance ! 

Et au long cours

Parmi toutes les démarches pour accéder à cette ultime récompense, la Martinique a invité, en février dernier, douze skippers français de renom, de Loïck Peyron au courageux Jean Le Cam, à venir découvrir la Yole. Eux qui parcourent les océans sur des bateaux extrêmes ont découvert, aux côtés des « yoleurs » martiniquais ces bateaux d’un autre temps. Marraine de l’opération : Jacqueline Tabarly, amoureuse des yoles et épouse de la mer. 

Pour une arrivée triomphale ! 

Et voilà, c’est fait ! C’est ce qu’a dû se dire Edouard Tinaugus, l’initiateur du projet. Martiniquais, employeur de la RATP expatrié à Paris, son profond attachement à ses origines l’a conduit, il y a dix ans, a élaboré ce projet fou. Faire connaître au monde entier une embarcation, qui a su évoluer, se renouveler et qui écrit, aujourd’hui, une nouvelle page de son histoire.

Marie Blanche SAUCOURT


Ma sélection 0