Que faire au François en Martinique

Pourquoi choisir le François ?

Après avoir choisi la Martinique comme destination de vacances, il faut savoir où poser ses valises.

Légères, les valises, pour pouvoir les remplir au retour de saveurs locales qui réchaufferont le cœur

et la vie métropolitaine !

Après un état des lieux, le François s’impose… en dix points

1 / sa situation géographique

A 13 minutes de l’aéroport, 19 de Fort-de-France, et 27 du sud de l’île, le François est placé sur la

côte Atlantique, au centre de la Martinique. Troisième ville de la Martinique avec ses 54 kilomètres ²,

elle est une ville à taille humaine. Dotée d’un avantage certain : 37 kilomètres de côte !

2/ ses eaux cristallines

Qui dit côte, dit eau, qui dit eau, dit baignade. Pas n’importe laquelle ! Dans des eaux translucides,

très chaudes, préservées par une barrière de corail et surtout, agrémentée de fonds blancs ! C’est-à-

dire de plages sous-marines. En pleine mer, des débris naturels de coquillages, calcaires et sable

blanc forment des hauts fonds naturels affleurant presque l’eau. Le paradis sur mer !

3 / sa nature

Le François est une commune rurale, où les champs de canne et les plantations de banane ont la part

belle ! La seule plantation de piments de la Martinique est installée au François. Toute la végétation

martiniquaise est présente, offrant à la ville un écrin multicolore.

4 / l’ilet Oscar

En face de la ville du François, une petite île, de six hectares à peine, est un endroit paradisiaque. Une

seule plage, une maison coloniale du XIXème siècle, un four à chaux du XVIIIème, et un habitat

amérindien. Tout autour, l’eau turquoise. Le doux souffle des alizés. Une nature sauvage. A peine

dérangée par les visiteurs de la Maison qui peuvent y séjourner quelques jours, savourant le lieu

atypique et chaleureux. Cuisine créole, nuit protégée dans un lit à baldaquin, bain de soleil sur le

ponton, avec l’océan à perte de vue.

5/ l’Habitation Clément

Le musée du rhum de la Martinique. Un lieu à visiter, où l’on peut apprendre, humer, prendre le

temps, apprécier, déguster. Tous vos sens seront gâtés. Outre la découverte de la distillerie, vous

découvrirez aussi l’art contemporain antillais, un parc botanique de 16 hectares avec plus de 300

arbres et plantes tropicales, la maison créole, typique et préservée, l’ancienne distillerie du rhum

Clément, les chais de vieillissement. Et la boutique !

6 / les combats de coq

Autorisés dans certains départements français du fait d’une tradition ancestrale, les combats de coqs

sont ancrés dans la terre martiniquaise. Et plus particulièrement au François où sont installés une

douzaine de pitts, ou gallodromes. Exception culturelle, il peut être intéressant de découvrir

l’ambiance survoltée qui entoure les combats de ces volatiles élevés pour se battre.

7/ la yole

Embarcation traditionnelle, la yole est propulsée soit à l’aviron, soit à la voile. Celle de la Martinique

est ronde, avec une voile et des bois dressés sur les cotés. Plus qu’une « barque » de pêcheur, ce


qu’elle est aussi, elle constitue une des attractions sportives les plus courues de l’île. Depuis mai

1966, ces yoles font le tour de l’île dans une course spectaculaire, suivie par toute la population, sur

terre et sur mer. La yole martiniquaise est inscrite, depuis le 17 décembre 2020, au patrimoine

culturel et immatériel de l’Unesco.

8/ les randonnées

Que ce soit à pied, ou en VTT, le François offre de belles randonnées. Celle du Rocher Leclerc, de 5

kilomètres, atteint les 190 mètres de hauteur permettant d’avoir une vue panoramique sur la côte

Atlantique. Plus bas, les 9 kilomètres de marche en bordure du Canal du François, sont une

immersion dans la nature sauvage.

9 / la plongée sous-marine

L’océan, sa barrière de corail et ses fonds blancs offrent tout un panel d’activités sous-marines. De la

plongée, en groupe, seul, accompagné par des moniteurs, de la plongée d’exploration pour

plongeurs expérimentés mais aussi, un sentier sous-marin ; parcours de randonnée palmée de 800

mètres de la plage de l’ilet Thierry au François. Dans tous les cas, vous serez accompagnés par de

magnifiques poissons tropicaux et entourés d’une eau très chaude et cristalline.

10/ le centre-ville

Envie de saveurs traditionnelles ? D’artisanat local ? De restaurants créoles ? Le centre-ville du

François vous propose tout cela. Et plus encore : une magnifique mairie dessinée à la fin du 19eme

siècle par Pierre-Henri Picq, l’architecte de la Bibliothèque et de la Cathédrale de Fort-de-France.

Ma sélection 0