La cathédrale St Pierre St Paul de Pointe à Pitre

La cathédrale St Pierre et St Paul de Pointe à Pitre

Toues celles et tous ceux qui sont déjà allé en Guadeloupe savent combien la religion et les fêtes religieuses tiennent une place importance dans le cœur des antillais. Seul édifice religieux à trôner fièrement au cœur de Pointe à Pitre, la vieille église est aussi un des plus vieux édifices de la ville. Ravagée à plusieurs reprises par des tremblements de terre, des cyclones, des incendies...la sous préfecture guadeloupéenne a du maintes fois dû se relever de ses cendres. Il en va de même pour celle que les pointois appellent communément la Cathédrale.

Un édifice hors du commun

Si la construction initiale de la cathédrale Saint Pierre et Saint Paul de Pointe à Pitre date du XVIII ème siècle, elle a du être rebâtie et de remaniée à plusieurs reprise. Si l'intense sismicité de la Guadeloupe a fragilisé l'édifice, c'est sans compter sur les conditions climatiques extrêmes qui ont, elles aussi, considérablement dégradé ce lieu de prière. C'est le tremblement de terre de 1843 qui aura raison de l'ancienne église. Ce tremblement de magnitude 8 et dont l'épicentre était situé au Moule, sur la côte Sud de Grande Terre a fait officiellement 3 000 morts mais ce nombre est porté à 6 000 car les esclaves n'étaient comptés dans le chiffre officiel des victimes.

L'édifice tel que nous le connaissons aujourd'hui fut achevé, après de nombreux autres déboires et retards, en 1876. Classée au Monuments historiques en 1976, la Cathédrale vient de faire l'objet d'importants travaux de rénovation, en raison, notamment de l'oxydation de sa structure métallique.

La cathédrale St Pierre et St Paul seul édifice religieux de Pointe à Pitre

Pour toutes celles et tous ceux qui connaissent le Grand Palais, la Cathédrale Saint Pierre et Saint Paul de Pointe à Pitre ne sera pas sans leur rappeler quelques souvenirs. En effet, et comme nous l'avons vu plus haut, les travaux de reconstruction de l'édifice devaient être réalisés en matériaux suffisamment résistants pour limiter l'impact des conditions extrêmes, et plus spécifiquement du climat et des nombreux cyclone qui balaient régulièrement les Antilles.

Véritable Dame de Fer, la cathédrale a été rebâtie avec une structure métallique dessinée par l'architecte parisien Petit et assemblée par les Ateliers Eiffel. Une armature de fer qui a été posée en 1872.

D'un point de vue architectural, la façade principale néo classique est flanquée de trois grandes portes et la porte principale est encadrée des deux apôtres qui donne son nom à la cathédrale. L'intérieur est époustouflant par son immensité et la hauteur de la nef. Cette dernière est ceinturée par une coursive et un balcon. Le cœur est l'ensemble de l'église jouissent d'un éclairage naturel. D'une capacité d'accueil de 3 000 fidèles la cathédrale est disposée en trois nefs en transept. Quant au Maître autel très imposant, il est en marbre de carrare issu des carrières du Portugal et des Pyrénées.

Ma sélection 0